blog image
Partagez cet article :

Le programme MBSR: réel atout pour les patients atteints de cancer ?

La Mindfullness-based stress reduction (MBSR) est une pratique qui s’est largement répandue ces dernières années et arrive petit à petit dans le champ médical. La recherche avance sur les effets thérapeutiques de cette pratique, notamment pour les patients atteints de cancer. La MBSR pourrait ainsi devenir une thérapie non médicamenteuse efficace en soin de support pour cette indication.

La prise de conscience des effets de la pleine conscience

Le programme MBSR (Mindfulness-based stress reduction ou réduction du stress) est basé sur la méditation de pleine conscience (Mindfulness).
Cette dernière a été particulièrement étudiée pendant ces vingt dernières années. Les bénéfices suggérés par ces études et relayés par des personnalités médiatiques telles que Christophe André, psychiatre, ont mis les interventions basées sur la pleine conscience sur le devant de la scène. On en veut pour preuve un colloque basé sur la pleine conscience, organisé en juin 2019 par le ministère de la solidarité et de la santé, ce qui ouvre de nombreuses perspectives dans le monde de la santé.

De la pleine conscience au programme MBSR

Entre traditions méditatives orientales et sciences occidentales, le programme MBSR vise à aider les personnes souffrant de stress, d’anxiété, de dépression et de douleur. Les programmes peuvent être intensifs – durant plusieurs semaines – ou moins longs – quelques heures hebdomadaires.
De nombreuses recherches cliniques effectuées à partir de protocoles basés sur la méditation de pleine conscience suggèrent des effets bénéfiques sur la santé humaine.

Développé au centre médical de l’Université du Massachusetts dans les années 1970 par le professeur Jon Kabat-Zinn, le programme MBSR combine la pratique de la méditation de pleine conscience, parfois du yoga, ainsi que des cours sur le stress et la façon de le gérer. Cette approche a pour objectif de ramener l’attention au moment présent, par l’observation des sensations corporelles et des pensées. Elle favoriserait le développement de la conscience de soi et le bien-être, tout en ayant un impact positif sur la prise de décisions quotidiennes. 

Outre la stimulation de l’attention, le programme dirige cette dernière vers l’absence de jugement de valeur. Elle permet de mieux “accueillir” les événements stressants ou porteurs d’émotions négatives afin de ne pas se laisser submerger. Par des mouvements simples de respiration et des postures de yoga, le corps se libère de ses tensions et augmente son seuil de résistance au stress.

Les evidence-based bénéfices du programme MBSR en cancérologie

De nombreuses études ont été réalisées sur la prise en charge des femmes atteintes du cancer du sein. Plusieurs meta-analyses ont permis de mettre en évidence des impacts positifs des programmes de MBSR :

  • amélioration de la qualité de vie des patientes, 
  • diminution de la fatigue,
  • meilleure gestion du stress, de l’anxiété et de la dépression (1–5)

Une revue cochrane (6) récente (2019) confirme par ailleurs ces bénéfices qui peuvent perdurer jusqu’à six mois, notamment sur la qualité du sommeil. L’amélioration de la qualité de vie et de la fatigue semblent par contre transitoires.

Si la plupart de ces essais comparent cette intervention aux soins habituels des patientes, certains d’entre eux ont comparé la MBSR à d’autres interventions actives en plus des soins habituels. Quand cela a été le cas, des effets significatifs ont été observés sur l’anxiété et la dépression mais uniquement à court terme.

Des études ont également rapporté une amélioration des ruminations, des idées paranoïdes, de l’hostilité, du contrôle émotionnel, de la colère, du niveau d’énergie ainsi qu’une diminution de la pression artérielle systolique (7) de personnes atteintes de cancer. Certaines études sont allées au-delà des tests psychologiques et ont étudié des marqueurs biologiques du stress de patients atteints de cancer. Les interventions basées sur la pleine conscience semblent provoquer une baisse du taux de cytokines pro-inflammatoire (8) et du taux de cortisol salivaire (9) ce qui plaide pour des effets intrinsèques de ce type d’intervention.

L’AVIS DE KALYA
Le programme MBSR
est une méthode sûre pouvant améliorer le profil psychologique et la qualité de vie des patients atteints de cancer. Il existe peu de freins pour sa mise en place ce qui en fait une thérapie non médicamenteuse pertinente dans la prise en charge complémentaire du (post)cancer. La plupart des programmes durent huit à neuf semaines. Or, les études font apparaître des bénéfices parfois transitoires. Cela implique de poursuivre sa pratique au long cours. Les bénéfices d’auto-exercices de pleine conscience devraient donc être étudiés, notamment ceux issus d’applications smartphone pour lesquels l’engouement est grandissant et qui proposent des programmes dits « santé ».

Sources :

  1. Zhang Q, Zhao H, Zheng Y. Effectiveness of mindfulness-based stress reduction (MBSR) on symptom variables and health-related quality of life in breast cancer patients-a systematic review and meta-analysis. Support Care Cancer Off J Multinatl Assoc Support Care Cancer. mars 2019;27(3):771‑81.
  2. Haller H, Winkler MM, Klose P, Dobos G, Kümmel S, Cramer H. Mindfulness-based interventions for women with breast cancer: an updated systematic review and meta-analysis. Acta Oncol Stockh Swed. déc 2017;56(12):1665‑76.
  3. Duncan M, Moschopoulou E, Herrington E, Deane J, Roylance R, Jones L, et al. Review of systematic reviews of non-pharmacological interventions to improve quality of life in cancer survivors. BMJ Open. 28 nov 2017;7(11):e015860.
  4. Huang H-P, He M, Wang H-Y, Zhou M. A meta-analysis of the benefits of mindfulness-based stress reduction (MBSR) on psychological function among breast cancer (BC) survivors. Breast Cancer Tokyo Jpn. juill 2016;23(4):568‑76.
  5. Zainal NZ, Booth S, Huppert FA. The efficacy of mindfulness-based stress reduction on mental health of breast cancer patients: a meta-analysis. Psychooncology. juill 2013;22(7):1457‑65.
  6. Schell LK, Monsef I, Wöckel A, Skoetz N. Mindfulness-based stress reduction for women diagnosed with breast cancer. Cochrane Database Syst Rev. 27 2019;3:CD011518.
  7. Modica C, Hoenig K. Mindfulness in Follow-Up Care After Breast Cancer: Can It Prevent Recurrence? Breast Care Basel Switz. avr 2018;13(2):102‑8.
  8. Sanada K, Alda Díez M, Salas Valero M, Pérez-Yus MC, Demarzo MMP, Montero-Marín J, et al. Effects of mindfulness-based interventions on biomarkers in healthy and cancer populations: a systematic review. BMC Complement Altern Med. 23 févr 2017;17(1):125.
  9. Carlson LE, Speca M, Faris P, Patel KD. One year pre-post intervention follow-up of psychological, immune, endocrine and blood pressure outcomes of mindfulness-based stress reduction (MBSR) in breast and prostate cancer outpatients. Brain Behav Immun. nov 2007;21(8):1038‑49.